Mes outils d’écriture

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des outils que je préfère utiliser pour préparer mes idées et mes sessions d’écriture. Vous allez vite constater que je suis une adepte des outils modernes et à la pointe de la technologie. :-D

hot

Du meilleur choix pour soi:

Je pense que chacun fonctionne selon ce qui lui convient le mieux, certains parmi mes amis ne jurent que par Scrivener et je suis convaincue que c’est un super logiciel, seulement il ne me parle pas du tout. Et pourtant, j’ai failli l’acheter à plusieurs reprises, avant de m’arrêter pour réfléchir à ce dont j’avais besoin, moi. J’avais déjà testé un logiciel de ce type nommé yWriter, avant de me rendre compte que 1 je n’y pigeais rien et 2 c’était très froid et austère, comme outil.

Pour ma part, je me rends compte que je suis très attachée au toucher, au regard, au concret. Donc, en lieu et place de Scrivener, j’ai choisi ceci:

Le bon vieux papier, y a que ça de vrai!

Le bon vieux papier, y a que ça de vrai!

En premier, il y a un cahier dont j’ai personnalisé la couverture en kraft un peu fadasse avec un portrait d’Alaia sur les rives du Neilos. Je m’en sers pour compiler mes notes, mes idées sur le monde, la magie, je floconne aussi un peu dedans. Quelques petits marque-pages colorés et zou!

Voilà, ça vous donne une idée de ce que je mets dedans!

Voilà, ça vous donne une idée de ce que je mets dedans!

Le cahier qui se trouve en dessous me sert pour mes sessions d’écriture. Mon premier jet de base tout cracra finit dedans avant d’être tapé et – j’espère – amélioré sur Word.

Ensuite, j’utilise mon agenda chéri (Oui je suis une addict à Filofax… Je sais) pour essayer de m’organiser et de gérer mon temps d’écriture. J’ai réservé une section à un planning mensuel de type Bullet Journal qui est encore dans ses balbutiements.

Un brave stylo (là c’est un marqueur noir que j’utilise aussi bien pour écrire que pour dessiner, mais j’aime beaucoup écrire au stylo plume) et le tour est joué!

tumblr_nq0176hJCz1tx5cygo1_500

Aller au plus efficace

Pourquoi j’ai choisi cette option plutôt que les multiples outils numériques qui facilitent le travail des écrivains aujourd’hui? Parce que depuis toujours, je suis une droguée des papèteries. J’ai toujours aimé les carnets, les papiers de qualité, les stylos colorés. Quand je suis devant un écran, j’ai tendance à me disperser, à rester une heure devant ma page Word blanche, alors que sur le cahier, je note, je rature, je finis par pondre une phrase, puis deux, puis un paragraphe entier, etc.

Ok, c’est long, je n’écris pas aussi vite de cette façon que si je me lançais sur le clavier directement. Mais c’est de cette façon que me viennent les idées. Du coup, je suis plus efficace en utilisant ces outils. Cela ne veut pas dire que ça fonctionnera pour tout le monde de la même manière. Je pense qu’il est important de se fier à ses besoins, ses sensations, avant de vouloir changer sa méthode ou investir dans un nouveau logiciel.

Et vous, quels sont vos outils d’écriture préférés? Si vous voulez venir en parler par ici, n’hésitez pas!

 

 

Fin d’année et organisation

Bonjour tout le monde !

Et me voilà officiellement en vacances ; je dis officiellement parce qu’hier, j’étais supposée travailler, mais j’ai dû rentrer chez moi pour cause de migraine sauvage. Oui, je suis une vraie migraineuse, avec sensibilités à la lumière, aux odeurs, vomissements et tous ces plaisirs indescriptibles qui accompagnent les crises. Enfin bref, celle-ci est derrière moi ! Donc, voilà, cette fois, les vraies vacances commencent ! Peut-on parler de vacances durant cette période, d’ailleurs ? Famille, repas pantagruéliques, crises de foie, ça en fait des occupations.

Pendant ces deux semaines, j’ai surtout envie de consacrer du temps à mes projets donc, il faut que je m’organise du temps pour moi pendant ces vacances. Cela fait un certain temps que je cherche les outils qui me conviennent le mieux pour m’organiser. J’en ai un peu assez d’avoir des fichiers de partout sur mes différents PC (le portable et le gros), des notes, des chapitres à corriger, des recherches, des photos. J’ai essayé des logiciels comme OneNote ou Ywriter afin d’organiser un peu tout le bazar qui entoure mes romans, mais après un plantage de la sauvegarde automatique sur YW, j’ai dû tout reprendre au début, et j’avoue que cet outil m’a vite saoulée. On m’a recommandé Scrivener récemment – c’est vrai qu’après le NaNoWriMo, les gagnants ont un tarif préférentiel pour l’acheter –, mais sincèrement, je crois que je ne m’en servirai pas, donc je vais éviter de dépenser trop d’argent pour rien. Plus j’y réfléchis, plus je réalise que je suis quelqu’un d’assez « Old School » ; en bref : je préfère le bon vieux papier, et ce pour plusieurs raisons :

  • J’aime l’acte d’écrire, tenir un stylo, voir les feuilles se remplir. C’est lent, certes, mais ça me permet d’organiser mes idées pendant que je rédige le premier jet, de sorte que le texte se complète plus facilement quand je retape sur Word. (J’ai d’ailleurs écrit à la mano une bonne partie du NaNo)
  • J’aime bien mon écriture, donc j’ai envie de la cultiver. C’est une forme de méditation pour moi de m’abandonner à l’écriture et noircir des pages, ça me détend.
  • Le papier m’éloigne d’internet et des distractions comme Facebook ou autres réseaux sociaux. 2015 s’annonce comme l’année de la lutte active contre ma procrastination.
Comment ça "je dis ça chaque année"?

Comment ça? « Je dis ça chaque année! »

Du coup, je vais trouver un usage sympa à mon magnifique cadeau d’anniversaire offert par moi-même à moi-même ! Je parle de mon superbe Filofax A5 Original. À l’origine, il s’agit d’un agenda modulable doté de 6 anneaux et d’intercalaires.

Filofax-1

Avec ma main sur la photo on voit qu’il est de belle taille pour écrire…

Filofax-2

J’adore sa couleur et son cuir, sauf pour les empreintes digitales ! :D

Il est d’une délicieuse teinte framboise pétante (J’adore !) et d’une taille suffisante pour que je puisse écrire confortablement, ses feuilles étant un peu plus grandes que celles de mes carnets Moleskine (oui, je sais, ça fait snob, mais j’apprécie vraiment la qualité de leurs feuilles). Je ne suis pas certaine de beaucoup utiliser la partie agenda parce qu’il faut bien avouer que je n’ai pas un emploi du temps de ministre, ni une famille nombreuse et que je suis plutôt du genre NoLife, donc pas des masses de sorties à prévoir ( sauf peut-être pour le cinéma). Par contre, j’ai déjà pas mal d’idées pour organiser son contenu. J’ai même préparé de jolis intercalaires personnalisés grâce à du masking tape et du zôli papier. Oui, on peut aimer le sang et les tripes dans ses histoires et s’entourer d’outils de travail trop Kawaï.

Princess KaWaïPour certaines personnes, peu importent les outils, du moment qu’on écrit. Pas pour moi. J’ai besoin de supports pour mes notes, pour mes personnages, pour mes idées. Peut-être développerai-je mes idées d’organisation dans d’autres articles, si ça peut intéresser quelqu’un et surtout si j’arrive à trouver la formule qui me convient le mieux ! D’ailleurs si vous avez envie de partager vos trucs, n’hésitez pas à commenter. Je serais ravie de discuter du sujet avec vous ! On a tous nos astuces pour être plus efficace, ça vaut le coup de les échanger.

En tous cas, avant de penser à de prochains articles (comme un bilan de l’année écoulée entre autres), je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes, placées sous le signe de la détente, de la joie et du chocolat !

Joyeux Noël à tous!

Joyeux Noël à tous!