Bilan 2014 et Bonnes résolu… euh perspectives pour 2015 !

Bonjour à tous,

J’espère que vous avez passé un joyeux Noël (pour ceux qui le fêtent, bien sûr) et que vous vous en remettez. S’il y a un moment dans l’année que je déteste, c’est bien l’Après-Noël, avec le cortège de fatigue et d’estomac douloureux. Mais cette fois, je dois dire que j’ai évité la catastrophe. Je me suis montrée raisonnable et n’aurai donc pas à pleurer le 1er janvier en montant sur la balance… (Ah mais au fait, je n’ai plus de balance !) Première satisfaction pour 2015 ! ;-)

Et d'une!

Et d’une!

Il y a tout de même une étape que je ne peux esquiver, c’est celle du bilan de fin d’année. Ou comment résumer 365 jours en quelques grandes lignes. Non que ma vie, mon œuvre, intéresse tant de monde que ça, mais tirer quelques enseignements de l’année qui se termine me semble être une bonne idée. Je vais utiliser la méthode positive, en amorce à la tendance que j’aimerais donner à 2015. Alors, que puis-je épingler au tableau de mes victoires pour 2014 ?

  • J’ai terminé le premier volume du Cycle du dieu noir (650 pages de bonheur à écrire, et j’espère à lire !)
  • J’ai bien entamé sa suite directe grâce au NaNoWriMo
  • J’ai découvert CoCyclics et mon regard sur mon écriture s’est considérablement modifié.
  • J’ai même eu le temps de lire quelques romans très sympa grâce à mon père que je nomme officiellement dealer de bons titres de Fantasy. (Oui, mon père est un rat de bibliothèque qui a lu mille fois plus de romans que moi, j’ai bien honte !)

Ce que je voudrais changer en 2015 :

  • Réduire le temps que je perds devant les réseaux sociaux (Que voulez-vous, j’adore vous lire, même quand vous n’avez rien à dire) et le garder pour les sites qui m’intéressent vraiment.
  • Écrire de façon plus régulière, pas forcément beaucoup, mais plus souvent. J’ai d’ailleurs lu un petit livre très sympa de Rachel Aaron : « 2k to 10k : Writing Faster, Writing Better, and Writing More of What You Love » qui m’a donné pas mal de pistes à suivre pour être plus efficace durant les phases d’écriture. Merci à Lily snowcrash pour la référence. Je sais, il est en anglais, mais je vous assure qu’il est très facile à comprendre. En gros, l’auteur raconte ses doutes face à son métier d’écrivain et la façon dont elle a amélioré le « rendement » de ses sessions d’écriture de 2000 mots à près de 10 000 mots par jour. Tout ne s’applique pas à tout le monde, mais elle distille de précieux conseils quant à la construction d’un plan, la préparation avant la rédaction, tout ce qui peut faciliter le premier jet. Si j’ai le courage, je vous en ferai un résumé (enfin si vous voulez !)
Avoir un plan c'est important!

Avoir un plan c’est important!

  • Envoyer mon tome 1 à des éditeurs.
  • Arrêter de douter de moi, de ce que j’écris, de me déprécier par rapport aux autres, mais ça, je crois que c’est un long combat !
  • Faire une béta lecture par mois pour mes copines de la mare. (Pas plus parce que je dois garder du temps pour moi, mais aussi pour béta lire en OFF un roman très prometteur et que ça va sans doute demander un investissement sérieux et régulier de ma part.)
  • Acquérir le réflexe « prise de notes » quand une idée germe, d’où la présence constante à mes côtés de mon Filofax.
  • Dessiner davantage, même si je trouve ça nul, même si je ne me trouve pas douée.

Et tout cela bien sûr, sans oublier mes amis que je voudrais voir plus souvent, le ciné, le vélo avec mon cher et tendre… Oui, on dirait bien une liste de bonnes résolutions tout ça !

Et vous, des projets pour rendre 2015 excitante et enrichissante ? En attendant vos commentaires ou ressentis, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année sous le signe de l’amitié et du partage !

tumblr_nanqogEkYT1sppx6oo1_500

J’adore Facebook…

…j’y passe pas mal de temps, beaucoup trop. Je n’étais pourtant pas attirée par les réseaux sociaux, mais depuis que j’y ai goûté, je ne peux plus m’en passer! Naturellement, je me suis mise en tête que créer une page liée à mon blog serait une brillante idée. Brillante, sauf que j’ai eu un bug pendant la création de ma merveilleuse Fanpage, et que j’ai droit à une adresse à rallonge, avec un nombre à quinze chiffres à la fin que je préfèrerais voir sur mon compte bancaire!

Après avoir retenté facilement cent mille quinze fois, en vain, d’obtenir une page dotée d’une adresse simple, j’ai décidé que je m’occuperais de ça une fois mes 25 fans acquis à ma cause!

Donc, le temps d’habiller convenablement cette fabuleuse Fanpage, et je vous communiquerai son adresse, pour que vous puissiez vous immerger encore plus facilement dans mon univers!

La procrastination et moi: ou comment mes petites voix me freinent


Ce qu’on planifie

Ce matin, j’avais prévu d’écrire une scène, j’y avais pensé hier soir, et dans ma tête, mon planning était prêt. Pourtant, ce matin, je n’ai pas écrit un mot! pour une simple raison: je me suis laissée déconcentrer par une multitude de petites choses futiles, mais qui bien sûr me paraissaient indispensables sur le moment…pour me cacher que cette scène, importante au demeurant me posait des problèmes.

Ce qui se passe en vrai

Je trouvais très important de comprendre comment fonctionne Google analytics, pour avoir des stats de fréquentation du blog, parce que déjà qu’il est beau, je me réjouis qu’il soit vu!:). Ensuite, mon adorable webmaster m’a mis en place des applis twitter qui déchirent, et ça , ça valait le coup que j’y passe des heures. Ensuite il y a eu Facebook, c’est fou comme on a des choses à dire à la place de travailler:)

Il s’est donc trouvé midi, et je n’avais rien fait, mais rien du tout, de ce que j’avais planifié. Donc, après le repas, j’ai fermé toutes mes fenêtres de réseaux sociaux, et me suis consacrée à l’écriture de cette scène, que j’imaginais très pénible, mais qui finalement est terminée! Toutes les excuses sont bonnes pour ne pas faire ce qui nous pèse, mais une fois qu’on les a  achevées, on se sent bien!

L’ingrédient essentiel pour venir à bout de la procrastination est de se mettre en tête que quand quelque chose est important, ce n’est pas une option. Cela doit être fait. Ne pas se laisser la possibilité d’y déroger, pour ne pas se laisser embarquer dans une spirale sans fin de :  » je verrai ça plus tard! »

Et vous, c’est quoi votre médicament anti procrastination?