Inktober 2015

Hey, nous sommes le 1er octobre et pour la première fois, je vais tenter le Inktober: 1 mois, 31 jours, 31 dessins à l’encre ! J’ai découvert ce concept l’année passée (trop tard, bien entendu) et j’ai décidé, avec mon cher et tendre Steph, de me lancer cette année. Cela fera une bonne pause avant le NaNoWriMo, le mois prochain. Qui a dit que l’automne, c’était ennuyeux?

Sans plus tarder, voici la première œuvre que j’ai réussi à pondre aujourd’hui. Le thème, c’était: Tonnerre. Steph et moi allons essayer de suivre les thèmes proposés par French Inktober, mais sans contrainte. Si un sujet nous bloque, on proposera autre chose.

Pour ce premier jour, j’ai eu peur de sécher. Finalement, j’ai opté pour l’oiseau-tonnerre, créature mythologique Amérindienne. Entièrement réalisé aux feutres Staedtler noirs, il ne brille pas par sa précision, – je préfère dessiner des personnages – mais il m’a fait un bien fou. Remplir les pages d’un carnet a un effet relaxant et bienfaisant incroyable.

Sans plus attendre, voici mon chef-d’oeuvre!!!

L'oiseau-tonnerre

L’oiseau-tonnerre

On va essayer de maintenir ça pendant 1 mois, en progressant si possible! :-)

J’aurais voulu être une artiiiiiste!

Oui, c’est vrai, j’aurais bien voulu, hélas j’en suis très loin! :lol:

J’adore dessiner, mais je ne prends pas le temps de pratiquer régulièrement. Ceci dit, j’ai l’intention d’y remédier en essayant de dessiner un peu plus souvent. En général, j’ai une préférence pour les modèles féminins; c’est comme ça, je me suis toujours sentie plus à l’aise en dessinant des femmes, ne me demandez pas pourquoi. Du coup, j’essaye ces derniers temps de sortir de ma zone de confort en dessinant des personnages masculins, la plupart tirés de mon roman. J’aime particulièrement leur trouver des modèles issus du cinéma, comme si je faisais passer un casting à mes persos.

Pour certains, le recrutement a été très simple: Thémis par exemple, est physiquement très inspiré de Tobias Menzies (j’aime beaucoup cet acteur, ce n’est pas sympa pour lui de lui filer le rôle du sale type, je sais). Mads Mikkelsen campe un Cordo impeccable et pour Aenar, eh bien, là pour le coup je suis passé au registre musique métal en choisissant pour lui James Hetfield (jeune et chevelu). Vous pouvez les retrouver dans la galerie si ça vous dit.

Charid s’est révélé plus ardu à « caster »: il est plutôt joli garçon, mais il est dur et renfermé, marqué par la vie en dépit de son jeune âge. Je l’ai retenté récemment en m’inspirant d’une très belle photo de Gaspard Ulliel, à laquelle il ne ressemble plus vraiment, d’ailleurs :lol:

Normalement sa peau est légèrement marquée de petites crevasses sur les joues, mais elles ne ressortent pas au scan :(

Normalement sa peau est légèrement marquée de petites crevasses sur les joues, mais elles ne ressortent pas bien au scan :(

Mais celui dont je suis le plus fière ce soir, c’est un perso secondaire que j’aime bien! Jelal, le fils d’un puissant marchand. Séducteur et paresseux, gentil, mais un peu superficiel, le choix a été évident pour moi. J’adore James Franco ( pas dans tous ses films, hélas) parce qu’il est capable d’une autodérision formidable et qu’il n’hésite pas à se ridiculiser dans certains de ses rôles. Il arbore un sourire aussi mignon que niais qui convenait totalement à ce personnage.

Doux comme un agneau, le garçon :)

Doux comme un agneau, le garçon :)

J’ai utilisé les Copic markers pour la peau et les cheveux, j’avoue ne pas être super douée encore pour manipuler ces feutres. Les cheveux de Charid ne me satisfont pas, j’aurais aimé plus de reflets dans ses boucles. Mais pour un début, je les aime bien.

Alors, lequel des deux préférez-vous?

Nouveaux personnages

Bonjour à tous!

On est dimanche, et le dimanche, j’aime bien partager mes dessins (une excuse toute trouvée pour ne pas avancer dans l’écriture, je sais! :oops: ).

Ce week-end, je vous présente non pas un, non pas deux, mais bien trois personnages! oui messieurs dames, votre vue ne vous joue pas de tour, trois!

En premier lieu, voici la séduisante mais ô combien acariâtre Athrisis:

Athrisis - maîtresse des danses

Athrisis – maîtresse des danses

Cette créature de rêve enseigne aux prêtresses d’Astarté les danses rituelles du temple. Son caractère de lionne affamée inspire la crainte à ses élèves. Mais sa mauvaise humeur perpétuelle trouve une explication dans le roman. Je ne vous en dirai pas plus ici, elle risquerait de me taper dessus 8-O !

Ensuite, je vous présente mes petits chouchous: Merit et Nizul, deux personnages que j’aime beaucoup et qui gagnent de l’épaisseur au fil de l’histoire (enfin, ça, c’est si j’ai pas trop foiré mon coup, évidemment ;-) Disons que l’amour est un sentiment trop rare dans leur monde, mais le leur va traverser bien des épreuves… là où Nizul est un garçon introverti et timide, Merit n’hésite pas à se mettre en avant, parfois en dépit du danger.

Nizul et Merit, lieutenants au sein des Musaraignes

Nizul et Merit, lieutenants au sein des Musaraignes

J’espère qu’ils vous plaisent, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis! ;)