Mes outils d’écriture

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des outils que je préfère utiliser pour préparer mes idées et mes sessions d’écriture. Vous allez vite constater que je suis une adepte des outils modernes et à la pointe de la technologie. :-D

hot

Du meilleur choix pour soi:

Je pense que chacun fonctionne selon ce qui lui convient le mieux, certains parmi mes amis ne jurent que par Scrivener et je suis convaincue que c’est un super logiciel, seulement il ne me parle pas du tout. Et pourtant, j’ai failli l’acheter à plusieurs reprises, avant de m’arrêter pour réfléchir à ce dont j’avais besoin, moi. J’avais déjà testé un logiciel de ce type nommé yWriter, avant de me rendre compte que 1 je n’y pigeais rien et 2 c’était très froid et austère, comme outil.

Pour ma part, je me rends compte que je suis très attachée au toucher, au regard, au concret. Donc, en lieu et place de Scrivener, j’ai choisi ceci:

Le bon vieux papier, y a que ça de vrai!

Le bon vieux papier, y a que ça de vrai!

En premier, il y a un cahier dont j’ai personnalisé la couverture en kraft un peu fadasse avec un portrait d’Alaia sur les rives du Neilos. Je m’en sers pour compiler mes notes, mes idées sur le monde, la magie, je floconne aussi un peu dedans. Quelques petits marque-pages colorés et zou!

Voilà, ça vous donne une idée de ce que je mets dedans!

Voilà, ça vous donne une idée de ce que je mets dedans!

Le cahier qui se trouve en dessous me sert pour mes sessions d’écriture. Mon premier jet de base tout cracra finit dedans avant d’être tapé et – j’espère – amélioré sur Word.

Ensuite, j’utilise mon agenda chéri (Oui je suis une addict à Filofax… Je sais) pour essayer de m’organiser et de gérer mon temps d’écriture. J’ai réservé une section à un planning mensuel de type Bullet Journal qui est encore dans ses balbutiements.

Un brave stylo (là c’est un marqueur noir que j’utilise aussi bien pour écrire que pour dessiner, mais j’aime beaucoup écrire au stylo plume) et le tour est joué!

tumblr_nq0176hJCz1tx5cygo1_500

Aller au plus efficace

Pourquoi j’ai choisi cette option plutôt que les multiples outils numériques qui facilitent le travail des écrivains aujourd’hui? Parce que depuis toujours, je suis une droguée des papèteries. J’ai toujours aimé les carnets, les papiers de qualité, les stylos colorés. Quand je suis devant un écran, j’ai tendance à me disperser, à rester une heure devant ma page Word blanche, alors que sur le cahier, je note, je rature, je finis par pondre une phrase, puis deux, puis un paragraphe entier, etc.

Ok, c’est long, je n’écris pas aussi vite de cette façon que si je me lançais sur le clavier directement. Mais c’est de cette façon que me viennent les idées. Du coup, je suis plus efficace en utilisant ces outils. Cela ne veut pas dire que ça fonctionnera pour tout le monde de la même manière. Je pense qu’il est important de se fier à ses besoins, ses sensations, avant de vouloir changer sa méthode ou investir dans un nouveau logiciel.

Et vous, quels sont vos outils d’écriture préférés? Si vous voulez venir en parler par ici, n’hésitez pas!

 

 

Bye bye 2015

On dirait que ça y est, l’année se termine. Il y a quelques jours, j’ai dressé le bilan de 2015 et voilà, on arrive au bout.

Pour 2016, je me fixe comme objectifs

  • de m’organiser pour écrire un peu tous les jours, même une ou deux phrases, mais d’avancer sur mon projet régulièrement.
  • de planifier le tome 3
  • de prendre mon vélo tous les jours au lieu du tram
  • de lire régulièrement de tout, romans, nouvelles, SFFF ou pas.
  • de prendre le temps de savourer ce que je mange.
  • de ne pas me prendre la tête avec le boulot.

Et c’est tout! C’est déjà beaucoup en réalité.

Et je vous offre en prime un petit dessin pour clore 2015:

Senon, Alaia et Charid après une dure journée de boulot dans les rues. j’avais envie de les représenter enfants, et une chose est sûre, dessiner les enfants, c’est dur!

De gauche à droite: Senon, Alaia et Charid.

De gauche à droite: Senon, Alaia et Charid.

Sur ce, je vous souhaite une excellente fête ce soir, profitez bien et ne vous rendez pas malades! On se revoit l’année prochaine!

tumblr_nvp4czhcWp1uafqtbo1_250

Bilan 2015, où on prépare 2016 en douceur…

Bonjour à tous!

Début décembre, dans le cadre du travail, j’ai assisté à une formation de type « développement personnel » où l’on parlait du changement et surtout, des façons dont on pouvait l’aborder avec sérénité. J’adore ce genre de rencontre où on prend le temps de réfléchir à soi et pas seulement à l’aspect professionnel.

Parmi les recommandations de la charmante formatrice, on trouve le bilan de fin d’année. Elle expliquait avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle aimait dresser le bilan de l’année écoulée, constater tout le positif qui en ressortait et tirer des enseignements du moins bon.

Il m’est déjà arrivé d’y réfléchir, mais j’ai tendance à en retirer des résolutions que je ne tiens jamais. Et puis, comme je suis d’une nature assez perfectionniste (si, si, ça fait partie des traits de ma personnalité qui sont apparus durant la formation, ne rigolez pas !), j’ai l’habitude de m’appesantir sur ce que j’estime être mes échecs plutôt que sur mes réussites. Du coup, l’époque des bilans annuels, c’est le moment où je me réfugie sous ma couette avec du chocolat. Donc, j’ai tendance à éviter de me prêter au jeu.

Mais ça, c’était avant !

Oui, il parait qu'il faut que je sois moins gentille…

Oui, il parait qu’il faut que je sois moins gentille…

Voici donc le bilan de l’année 2015 :

tumblr_n5aol3Y0RQ1qio3r9o1_250Côté écriture et lecture :

  • J’ai corrigé et préparé le manuscrit du tome 1 du Cycle du Dieu Noir
  • J’ai avancé dans le premier jet du tome 2 qui compte pour le moment un peu plus de 500Ksec (signes espaces comprises)
  • Je me suis inscrite au speed-dating des Imaginales et m’y suis présentée, en dépit de la nausée furieuse qui s’est emparée de moi le jour J.
  • J’ai envoyé mon manuscrit à des éditeurs pour la première fois de ma vie.
  • J’ai lu 23 romans, dont la plupart issus d’auteurs SFFF francophones.
  • J’ai réussi à faire une béta lecture par mois sur CoCyclics, ce qui correspond à l’objectif que je m’étais fixé.
  • Je suis devenue modératrice de la section challenge premier jet sur Cocyclics. L’envie me démange de m’investir davantage pour passer du côté des béta-lecteurs, mais il me faudrait un retourneur de temps de compétition pour assumer le rôle et je ne veux pas m’y lancer à la légère.

Côté dessin :

  • Je crois avoir rarement dessiné autant que cette année, en tous cas, ça faisait des années que je ne m’étais pas sentie aussi à l’aise avec mes crayons.
  • Je me suis inscrite sur Deviant Art et je commence à y trouver mes marques.
  • Je montre mes créations, ce que je ne faisais jamais.
  • J’ai participé au Inktober et même si je n’ai pas terminé, j’ai apprécié l’expérience et recommencerai sûrement l’an prochain.

Côté pro :

  • J’ai tenu pratiquement la moitié de l’année toute seule à mon poste de travail sans ma collègue et copine de longue date.
  • J’ai gagné une nouvelle collègue que j’apprécie
  • Je me mets moins la pression et me sens mieux dans mon job. Je partais de loin cela dit !

Les points d’amélioration :

  • Moins de sport, j’ai privilégié le tram au vélo et je le sens dans mon sommeil et ma forme générale
  • J’ai repris du poids, forcément.
  • J’ai souvent utilisé la nourriture comme réconfort
  • Je n’ai pas avancé autant que je le voulais dans l’écriture du tome 2, que j’espérais terminer en 2015
  • Je procrastine toujours autant devant les réseaux sociaux.

Bon, ça fait quand même beaucoup plus de positif que de négatif cette histoire, non ?

tumblr_nrdsfqSXdd1thyor9o1_500

D’ici peu, je reviendrai avec la liste de mes objectifs 2016, quand je les aurai mûrement réfléchis !

Et vous, établissez-vous des bilans annuels ? Comment vous y prenez-vous ?

Je profite de cet article pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de Noël, profitez bien de vos proches et ne mangez pas trop de chocolat!

Le Camp NaNoWriMo, c’est fini…

Mais le boulot continue!

Coucou tout le monde,

me voici officiellement en vacances jusqu’à la fin du mois d’aout, et franchement, je les ai attendues! Épuisée physiquement, mais motivée à fond pour faire avancer mon histoire!

tumblr_nf57xqWCvY1tq2gioo1_500

J’ai donc terminé le Camp NaNo sur un score de 17595 mots, avec un objectif fixé à 10000, ce qui n’était pas très ambitieux, mais suffisant pour reprendre le contact avec l’écriture et retrouver mes sensations. Mon roman pèse actuellement 67000 mots environ, ce qui me laisse beaucoup de travail encore. La première partie est loin d’être terminée, et je subodore déjà un deuxième gros bébé à venir. Il y aura sans doute des choix et des coupes à faire plus tard, mais pour le moment mes persos et moi nous amusons comme des petits fous. Je découvre une Nessato intriguante, plus développée que dans le tome 1, un Dieu Noir au sarcasme facile et une Alaia un peu dépassée par les événements. Le seul qui reste encore mystérieux, c’est Cordo. J’ai vraiment hâte qu’il se mêle à l’intrigue principale, je pense qu’il me réserve plein de surprises, cet homme-là.

Je ne me fixe pas d’objectif en terme de mots pour aout, plutôt en terme d’étape. j’aimerais qu’Alaia et Cordo se rencontrent et qu’enfin la quête principale reprenne son cours. Pour l’heure, je dois sortir mes héros du pétrin et on va dire qu’ils galèrent un peu.

tumblr_ndjjrwErAS1qevpc3o1_500

Pour ceux qui suivent ma page Facebook, je poste à chaque session mes dernières phrases écrites, ça fait peu, je sais, mais peut-être cela soulèvera-t-il des questions de votre part!

Sur ce, on y retourne!

C’est l’été, mais pas encore les vacances!

Comme dirait le lapin blanc:

Je suis en retard!

Lapin blanc

On est déjà en juillet et je n’ai rien publié depuis mon retour des Imaginales, la faute à la flemme au boulot, bien évidemment, et à la chaleur. Là, je suis déjà en train de me liquéfier devant mon portable!

Je ne suis pas restée sans rien faire en juin.

Après avoir envoyé mes manuscrits, j’ai rédigé un plan du tome 2 (oui, un vrai plan avec des scènes détaillées et tout…) et je me suis préparée mentalement à la reprise de l’écriture en juillet.

Avoir un plan c'est important!

Avoir un plan c’est important!

J’ai aussi lu pas mal de bouquins repérés lors du festival d’Épinal et franchement, il y avait du très très bon!

Pour me motiver, je me suis inscrite au Camp NaNoWriMo, qui a débuté depuis le 1er juillet. Le principe est un peu différent du vrai NaNoWriMo de novembre, dans le sens où j’ai pu choisir mon objectif de mots, alors qu’habituellement, on part sur 50000 cash. Je me suis fixée un seuil de 10000 mots pour juillet, parce que je travaille encore ce mois-ci et cela me fera un bon échauffement pour août. Dans l’idéal, j’aimerais terminer le premier jet du tome 2 fin août (doux rêve!) pour pouvoir préparer le tome 3 tranquillement en vue de novembre. Mais pour ça, il va falloir cravacher!

tumblr_nf3u1gxOlU1solxvlo1_400

L’avantage aussi du camp NaNo, c’est la cabine que l’on partage avec d’autres participants. Il s’agit un tchat, on peut échanger en direct, procrastiner, partager sa progression et ses difficultés.

État des lieux:

J’ai déjà pu ajouter 2 scènes à mon roman, une concernant Cordo et l’autre Nessato. Je reste sur cette dernière pour ma prochaine scène: elle va retrouver d’anciennes connaissances qu’elle aurait préféré oublier… Une fois arrivée à destination, il faudra que je fasse sortir Alaia de la situation périlleuse dans laquelle je l’ai abandonnée. Ce tome 2 bouge vite, bien plus vite que le premier, c’est une façon d’écrire différente, mais amusante! Il y aura beaucoup de scènes d’action, cela va m’obliger à sortir de ma zone de confort et c’est très excitant!

Sur ce, on y retourne!

 

 

 

 

Le Cycle du Dieu Noir prend son envol

Bonjour à tous,

navrée de ne pas avoir donné beaucoup de nouvelles par ici, mais ces derniers jours ont été consacrés à de la relecture, à la conception d’un synopsis pour mon roman et aux dernières corrections avant le grand départ.

Car oui, ça y est, j’ai envoyé le tome 1 à des maisons d’éditions!

Oui, je recycle tout, même mes gifs! ;)

Oui, je recycle tout, même mes gifs! ;)

Je l’ai transmis aux maisons qui m’ont accordé du temps pendant le speed dating à Épinal et aussi à une éditrice que je n’avais pas pu rencontrer à cette occasion, mais que j’ai croisée totalement par hasard à Strasbourg début juin lors du Game Show au Wacken. Le destin fait bien son boulot, parfois!

Magic

Donc voilà, j’ai un poids en moins sur les épaules, à moi la reprise de l’écriture et je reviens très vite avec un article sur les synos (cette galèèère!) et sur le camp NaNoWriMo!

À très vite, les amis!

 

Mon expérience du « speed dating » des Imaginales 2015

Bonjour à tous,

J’espère que votre week-end fut bon ! Le mien fut on ne peut plus riche en émotions, notamment le vendredi 29 mai, date du très attendu « speed dating » des Imaginales. 10 éditeurs présents à Épinal pour rencontrer des auteurs aspirants à publier leur premier roman. Rien que ça !

Pourquoi m’y suis-je inscrite ? (Préparez-vous un café, ça va être long !)

En 2013, j’ai commencé la rédaction de mon premier roman, une histoire très « Dark Fantasy » inspirée d’une campagne de jeu de rôles jouée quelques années auparavant et menée de main de maître par mon cher et tendre. Rendons à César ce qui appartient à César, il m’a grandement aidée à bâtir l’univers et c’est mon plus grand soutien depuis le début de cette aventure qui commença – je le rappelle – par un burn-out. (Rassurez-vous, on va un peu rire quand même dans ce compte-rendu ^^)

J’avais pas mal de temps devant moi et l’envie de bouffer le monde entier. Plutôt que de dormir toute la journée (et accessoirement de consulter un psy), j’ai décidé de m’accorder le temps de faire ce que je n’avais jamais osé faire : écrire !

tumblr_nm7hscdXb51t04x43o1_500

Ainsi naquit Le Cycle du Dieu Noir !

(On entend le tonnerre et les éclairs derrière moi ?)

J’avais envie de rester dans mes sujets de prédilection, la mythologie et les légendes issues de la Grèce et de l’Égypte, du coup, cette campagne est revenue sur le tapis. D’anciens dieux, cruels et mesquins, des humains ambitieux et avides de pouvoir, des convoitises et de la luxure ! What else ?

En premier lieu, j’ai réfléchi à ce que je voulais comme personnage principal. Je savais que je voulais un personnage principal féminin, je savais qu’elle allait en prendre plein la tête (j’avais pas mal de choses à régler), mais je ne voulais pas qu’elle devienne pour autant une brute ou un être rongé par la haine.

Je savais aussi que le contenu risquait de ne pas être adapté à tous les publics, même si de nos jours, les plus jeunes en connaissent un rayon question violence et érotisme. En ce qui me concerne, j’ai dévoré des romans qui ne m’étaient pas forcément destinés quand j’étais ado. Un de mes souvenirs les plus marquants reste La Révolte des Nonnes, de Régine Deforges, un récit mêlant sauvagerie, sensualité et religion avec maestria.

url

J’aurais adoré qu’elle écrive de la fantasy ! (Elle n’en était pas loin dans ce roman, ceci dit.) Du coup, si une plume m’a inspiré l’envie de me lancer, c’est bien elle !

J’ai commencé la rédaction et j’ai bien galéré. Je n’avais jamais vraiment réfléchi à la façon dont on concevait un roman, j’y suis allée à l’arrache, ai repris des pages et des pages, réécrit des scènes, avant de me poser et de me dire : « Et si tu faisais un ***** de plan ? » C’est à ce moment-là que j’ai cherché des conseils sur le net, lu les expériences d’autres auteurs, commencé à partager sur Ipagination, avant de rejoindre CoCyclics pour travailler mes textes en profondeur.

C’est sur le forum que j’ai entendu parler du speed dating. Au début, je me suis dit que mon texte n’était pas prêt, que je n’étais pas prête à soumettre mon roman. Et puis au début 2015, quand j’ai ouvert mon challenge pour écrire la suite de l’histoire, j’avais un roman fini et corrigé, qui n’attendait plus que l’avis de pros pour s’épanouir. Pourquoi hésiter ?

Et donc, c’est parti !

L’organisation du speed dating nous a demandé de préparer un manuscrit papier et nous a fourni la veille la liste des éditeurs présents en nous demandant d’en choisir 4 sur les 10. Nous n’étions pas sûrs de pouvoir tous les rencontrer.

Après un réveil à près de 5h pour prendre le train, je suis partie vendredi 29 mai, accompagnée de mon éternel chevalier protecteur et soutien fidèle, en direction du festival Les Imaginales. Pour être honnête, j’avais plus que la boule au ventre en y allant. Non que je n’aie pas confiance en mes écrits, mais soudain, j’avais l’impression que tout irait de travers, que mon texte n’était pas prêt et que j’étais incapable de le vendre ! (L’expérience m’aura prouvé que je n’avais pas tout à fait tort :oops: )

J’ai passé le trajet à travailler un pitch et à le mémoriser, sachant que de toute façon, j’allais l’oublier une fois devant les éditeurs (Là aussi, j’ai vu juste !). En arrivant sur les lieux, j’ai essayé de passer une journée aussi cool que possible et je remercie mes copines grenouilles de m’avoir soutenue et encouragée avant l’échéance. Certaines avaient organisé une séance de pitch avant le repas de midi, mais j’ai préféré penser à autre chose pour ne pas stresser davantage.

tumblr_nlsvlbNm0B1qmykrbo1_540

À 17h30, je me suis retrouvée devant l’accueil, cernée par des candidats qui s’observaient plus ou moins timidement, discutaient de leurs projets en essayant de rester zen. Et puis, enfin, on nous a conduits sur le lieu top secret du speed dating, un sympathique restau du centre.

Installés dans une minuscule pièce (franchement, c’était petit pour tout ce monde, on était 25 ou 26, il me semble), nous avons reçu les conseils de Silène Edgar et Élise Dattin, puis la visite de Nadia Coste, qui nous a raconté sa propre expérience du speed dating. Leurs conseils et leur humour à toutes ont bien détendu l’atmosphère. Pendant ce temps, les premiers candidats sont montés à l’échafaud l’étage.

Soudain, on m’a appelée. J’ai inspiré très fort, pris mon manuscrit et suis montée à mon tour. Bon, par politesse, je ne nommerai pas les maisons d’éditions qui m’ont accordé du temps, ne sachant pas si les personnes ont envie d’être citées ici.

Pour mon premier entretien, je rencontre une jeune femme charmante travaillant pour une maison que j’adore, en plus ! Elle me met tout de suite à l’aise, je lui présente mon roman (bien sûr, rien à voir avec mon pitch soigneusement préparé) et elle semble enthousiaste : le genre lui parle, l’ambiance aussi. On parle du nombre de tomes, de mes avancées, elle me demande si mon roman a été lu, corrigé. Au final, elle me donne sa carte et me précise que quand j’aurai envoyé le texte, je peux la prévenir en lui rappelant les mots-clés Astarté et dark fantasy, dont elle risque de se souvenir ! Plutôt sympa comme entretien !

tumblr_nmpxk8rDrx1u9yj37o8_250

Je n’ai pas longtemps à attendre avant de rencontrer le deuxième éditeur, un monsieur, cette fois. Je me sens un peu moins à l’aise parce qu’une fois que je lui ai présenté le projet, il pose très peu de questions sur l’histoire ou les persos, plutôt sur le nombre de sec (signes espaces comprises), le nombre de tomes prévus et demande si j’ai un synopsis sur moi, car ils fonctionnent avant tout sur syno et sur l’envoi des 50 premières pages. Comme je n’ai que le manuscrit (misère !), il le parcourt un petit moment et constate que ça semble « dynamique » et apprécie qu’il y ait pas mal de dialogues. Là je respire mieux. Pas de carte, mais il me conseille d’envoyer le syno et les 50 premières pages sur le site. Ok, pas de souci ! Entretien bref, mais direct ! :-)

Dans la salle, on nous indique que l’un des éditeurs que j’ai choisi est parti plus tôt. Il m’en reste donc un, mais pas des moindres ! Je remonte, un peu paniquée et fatiguée. Nouvelle présentation de l’histoire où l’on parle découpage. Il veut savoir pourquoi je tiens à écrire plus de 3 tomes. Je lui explique la raison (J’ai plein d’artefacts à chercher, donc un tome par artefact, quoi !) et il me conseille vivement de me limiter à 3, au vu du contexte actuel. J’entends, je dirais même que je comprends tout à fait, même si une partie de moi me souffle que mon plan est dans la panade ^^. Pour lui, il faut que je me concentre bien sur ce qui sert l’histoire pour rester dans une trilogie, format rassurant pour tout le monde.

Ensuite, on parle du personnage principal et je lui explique qu’elle a pas mal souffert dans le premier tome. Là, son visage s’éclaire et il approuve totalement. Selon lui, il est essentiel que le personnage principal en « prenne plein la gueule » ! Je ne peux retenir mon sourire, oui, parce que je suis une auteure sadique au fond et que je viens d’obtenir l’adhésion d’un éditeur à ce principe !

tumblr_nft59xksdP1tawenmo1_500

En dernier lieu, il demande à voir le manuscrit (ouf, pas de syno pour lui !) et commence à lire la première page. Je me liquéfie en imaginant ce qu’il peut bien en penser. Enfin il relève la tête et me dit : « C’est bon, vous pouvez nous l’envoyer. » Je me retiens de pousser un soupir de soulagement.

J’aurais pu rester et rencontrer d’autres éditeurs, je sais que certains ont eu la chance d’en rencontrer 5, mais sincèrement après ça, je n’en pouvais plus et j’avais laissé mon chevalier tout seul sur le festival pendant 2h30 sans qu’il sache où j’étais (L’accueil n’a jamais voulu lui dire, d’ailleurs :-? ).

Je ne sais pas ce qu’il adviendra après ça. Mon manuscrit plaira-t-il ? Sera-t-il lu ? Je l’ignore. Tout ce que je sais, c’est que j’ai vécu une expérience incroyable et rencontré des pros incroyablement disponibles et passionnés qui nous ont reçus avec beaucoup d’égards. Si vous hésitez à participer, j’espère que cet article vous aura convaincu de tenter votre chance l’année prochaine.

Sur ce, je vais aller bosser mon synopsis :lol: .

tumblr_nanqogEkYT1sppx6oo1_500

Les Imaginales et moi

Bonsoir tout le monde,

un coucou rapide pour vous annoncer que je viens de recevoir une réponse positive de l’équipe du speed dating des Imaginales ( le salon de l’imaginaire d’Épinal qui aura lieu du 28 au 31 mai 2015) et donc, que j’aurai l’occasion de présenter mon roman, Le cycle du dieu noir a des éditeurs qui ont la gentillesse de se prêter au jeu le 29 mai.

Ouaip, moi aussi j'ai mis du temps à le croire :)

Ouaip, moi aussi j’ai mis du temps à le croire :)

Je ne sais absolument pas à quoi m’attendre, ni comment cela sera organisé, ni quels éditeurs seront présents. Quand j’en saurai plus, je vous raconterai, promis!

D’ici là, je vous offre un chat qui danse pour vous montrer ma joie!

Chat qui danse

 

Le NaNoCamp approche

Et cette fois, je ne suis pas certaine de m’y lancer… (Mais non, ne soyez pas déçus, je m’explique :lol: )

Avril, c’est le mois du « Camp NaNoWriMo », dans une moindre mesure qu’en novembre, mais tout de même. Je sens monter l’effervescence autour de moi parmi mes amis écrivains ! Plus zen que le « vrai », il permet de choisir son objectif, à partir de 10000 mots, il me semble.

J’ai testé le NaNo en novembre dernier et je l’ai réussi. J’ai écrit plus de 50000 mots en 30 jours. J’étais fière de moi, c’est vrai. Mais je sais aussi que ce n’est pas mon rythme, ni ma façon de procéder. J’ai besoin de réfléchir, de tourner mes phrases, et la course contre le Wordcount (compteur de mots) ne me permet pas de le faire aussi bien que je le voudrais.

En plus, il faut bien avouer que je subis beaucoup au boulot en ce moment et que j’arrive en mars à bout de souffle. Je me consacre une vingtaine de minutes chaque matin à l’écriture ; ça avance petit à petit, mais ça avance. Le matin, c’est mon moment à moi. Après ça, j’enchaîne 8h30 au bureau, entre clients, appels téléphoniques, réclamations et autres joyeusetés et le soir, c’est encéphalo plat…

tumblr_nck9o8kQb41tnwl1co6_250

Donc, non, le NaNo se fera sans moi en avril. Peut-être en juillet, ça ira peut-être mieux avec le soleil estival !

Par contre, je sortirai les pompons pour encourager mes copains nanoteurs, ça vous pouvez en être sûrs ! Et je ne compte pas rester sans rien faire non plus ! Le tome 2 attend sa suite ! Alaia doit se sortir des griffes d’une affreuse bande de bandits et sauver ses camarades. Seulement, j’avancerai à mon rythme, sans me mettre la pression ! J’en ai déjà bien assez comme ça ! ;-)

Sur ce, bonne fin de semaine à tous, les amis! Je vous retrouverai peut-être ce week-end avec quelques nouveautés pour ma galerie de dessins.

 

Une nouvelle page d’accueil !

Bonsoir à tous!

Le mois de janvier accueille souvent les nouveaux départs, les bonnes résolutions. En ce qui concerne le blog, Steph et moi avions envie de le rafraîchir un peu. Pas de gros changements, les articles, les extraits restent à leur place. Mais la page d’accueil a subi quelques modifications que vous avez sans doute pu remarquer si vous êtes des habitués. Si vous ne les voyez pas, laissez-moi vous les présenter :

Tout en haut, Steph a retravaillé la carte du monde qui apparaissait auparavant en fond, de façon à en faire une sorte de rouleau sur lequel vous pouvez voir une dague. Celle-ci a manifestement servi il y a peu.  :lol: J’adore l’effet que Steph a mis en place ; quand on « scrolle » pour descendre dans le menu, la dague et le titre vous suivent (je lui ai demandé de laisser le sang à sa place, parce que bon, c’est crade et ça risquait de gêner la lecture !)

Le fond du blog est uni et sombre, je le trouve plus reposant comme ça. Les gadgets un peu inutiles comme le tweeter intégré au blog n’apparaissent que dans les pages d’articles. Bref, un ensemble plus sobre et moins chargé, comme j’aime !

Je ne pourrai jamais assez remercier Steph, qui s’est donné beaucoup de mal pour concevoir ce blog. Donc, si vous cherchez un graphiste pour le vôtre, n’hésitez pas à le contacter. Il est illustrateur également et vous pouvez voir son travail sur Artis-Delirium (oui, j’en parle souvent, mais que voulez-vous ? ^^)

Sur ce, à très vite pour des news concernant La Griffe et le Talisman !