Bon, on dirait que les vacances sont finies…

Ce qui veut dire que je vais devoir dépoussiérer un peu ce blog, honteusement laissé à l’abandon presque tout le mois d’août.

Oui, un peu de rafraichissement s'impose!

Oui, un peu de rafraichissement s’impose!

J’aimerais dire que j’en ai profité pour me dorer la pilule à la plage en sirotant des mojitos, mais ce ne serait pas tout à fait vrai. En réalité, j’ai voulu continuer sur la lancée du Camp NaNoWriMo et donc, je me suis plongée dans la suite de mon roman, jusqu’à saturation, dirais-je. Au bout de 15 jours, je me suis trouvée à court d’inspiration et presque écœurée. À trop vouloir tirer sur la corde…

Vacances veut dire vacances, nom d’un chien!

Il peut sembler difficile de marquer une pause, surtout quand on a enfin le temps libre qu’on réclame tout au long de l’année. J’ai éprouvé pas mal de culpabilité en me disant que j’aurais pu profiter d’août pour prendre une belle avance sur mon tome 2. Mais à quoi bon se rendre malade? Je n’ai aucune deadline, aucun engagement avec qui que ce soit à part moi-même et mon seul objectif est de finir ma trilogie, ne pas laisser tomber. Cela prendra le temps que cela prendra, c’est tout.

J’ai consacré mon temps à une autre activité que j’aime et qui me détend: le dessin. Un bloc de papier kraft, des marqueurs Copics des stylos encre, et hop, plein de nouvelles illustrations sont nées! en attendant que je leur crée une page sur ce blog, vous pouvez les voir sur mon DeviantArt. Je suis ravie d’utiliser tout le matériel que j’ai acheté, au moins, il sert à quelque chose. Cela m’a tellement plu que je songe  à participer à Inktober cette année! Le principe: 1 dessin à l’encre chaque jour en octobre, que l’on peut poster sur un blog, une page Facebook ou un autre réseau social, avec le hashtag associé. Ce n’est pas encore sûr, parce que, tout de même, il faut que je prépare le NaNoWriMo…

Et pour la rentrée, alors?

Sérieusement, il faut que je me dégage du temps pour écrire, notamment le matin. Je me lève tôt, c’est une chance que je dois saisir. J’arrive souvent à écrire avant d’aller travailler, mais ce n’est pas encore ancré dans mes habitudes, j’ai toujours tellement de choses plus intéressantes à faire, comme zyeuter Facebook avec des yeux de poisson mort en buvant mon café, par exemple.

tumblr_nm7hscdXb51t04x43o1_500

Oui, je recycle toujours les gifs! :-)

Il parait qu’un geste devient habituel quand il est pratiqué 28 jours d’affilée, jusqu’ici, je n’ai jamais réussi à écrire 28 matins consécutifs. Je lisais un excellent article sur le blog de La Nife en L’Air, qui parlait d’intention et de mise en œuvre de nos projets les plus importants. Pourquoi, malgré notre envie de réaliser nos rêves, restons-nous le plus souvent incapables de savoir par où commencer pour y parvenir? Cette question, je me la pose souvent, elle éveille beaucoup de réflexions – et de culpabilité – en moi.

Bref, comme toujours, la rentrée, c’est un peu comme le 1er janvier chez moi, c’est la période où je me remets en question, où je planifie, j’élabore des stratégies, je remets mon agenda à jour (enfin j’essaye!) et au bout de quelques jours, hop! Oubliées les résolutions!

On va dire que cette année, ce sera différent…

Ouais cache-toi, Marie :D

Ouais cache-toi, Marie :D

Allez, dans les prochains articles, on parlera pile à lire, chroniques de romans et écriture, bien sûr!

Le rebelle et la voleuse

Bonjour tout le monde!

Je continue sur ma lancée et vous propose un nouveau dessin aujourd’hui, toujours au feutre, toujours un peu sexy! :)

Metyos et Merit appartiennent au casting de mon roman et j’avais envie de les dépeindre tous les deux, dans le même esprit que Taleb et Nessato. La pose m’intéressait car elle est sensuelle, mais aussi un peu compliquée à redessiner. Je me suis un peu loupée sur la perspective du bras de Metyos, mais dans l’ensemble, le résultat me plaît beaucoup.

Trêve de bavardages, voici la version cahier:

Le rebelle et la voleuse I

Metios-Merith-inkEt la version Blog, avec un fond!

Le rebelle et la voleuse II

Metios-Merith-ColorsEt vous, qu’en dites-vous?

 

Le Baiser de la houri

Bonjour tout le monde!

Nous sommes le 15 juillet, pile poil au milieu du CampNaNoWriMo et je suis ravie de m’y être lancée car mine de rien, j’ai pratiquement atteint les 10000 mots prévus. Je vais continuer à écrire, bien sûr, un peu tous les jours, histoire d’être lancée pour mes vacances en août. Je ne suis plus aussi certaine de finir le tome 2 avant la rentrée, mais j’espère le terminer avant le prochain vrai NaNoWriMo.

Comme je ne veux pas faire qu’écrire, je me suis achetée quelques cahiers de dessins en solde (des Crok’book Clairefontaine à genre 2,5€, ça valait le coup!) et de supers feutres noirs de chez Staedtler (les Pigment Liner, pour le coup un peu moins bon marché) pour m’exercer un peu au dessin pendant les vacances. Ils sont vraiment confortables d’utilisation, ils ne traversent pas le papier (qui est pourtant assez fin) et le trait est super précis.

En guise d’inauguration, un dessin interdit au moins de 18 ans, qui représente mon couple préféré dans Le Cycle du Dieu Noir: Taleb et Nessato.

Voici la version dessin, pour laquelle je n’ai pas encore choisi la technique que je voudrais employer pour le fond (peinture sans doute, parce que, bon, au feutre, j’y suis encore dans 10 ans !)

Le Baiser de la houri (Work in progress)

Ness-Taleb-6CN-PhotoEt sa version « terminée » (merci Photoshop!)

Le Baiser de la houri II

Ness-Taleb-6CNJe l’ai dessiné hier après-midi après avoir rédigé une partie d’un chapitre consacré à cette chère Nessato. À vrai dire, elle aura occupé une grande partie de ces 10000 mots! Mais bon, je l’ai mise dans le pétrin, c’est normal que je m’occupe un peu d’elle.

Pour mon prochain dessin, je ne sais pas encore; j’ai envie de rester dans le registre « rose » et en même temps, une furieuse envie de représenter une de mes horribles méchantes. Muse nous dira ça!

Bon, je dessine rarement des scènes érotiques, alors j’espère que vous ne la trouverez pas choquante ou pire, ridicule. N’hésitez pas à commenter, ça me fera plaisir d’échanger avec vous!

Dans la série Chibi, je demande…

Taleb, le capitaine de la Medjaï et sa délicieuse compagne, la courtisane Nessato!

Je ne suis pas fâchée de vous les présenter, ceux-là. Nessato m’a donné du fil à retordre, enfin surtout Photoshop, qui m’a cramé mon premier essai lors d’une sauvegarde. Après avoir respiré pour ne pas jeter mon PC par la fenêtre, ( 5h de boulot fioutus, tout de même!) j’ai recommencé à zéro ce matin et tout s’est bien passé. Du coup cet après-midi, j’ai réalisé Taleb pour tenir compagnie à la tutrice d’Alaia!

Ta da!

Chibi-Nessato-TalebAlors, ils vous plaisent, mes amoureux?

En ce moment, j’écris pas…

… mais qu’est ce que je dessine! Autant vous en faire profiter, n’est-ce pas?

Deuxième série de « chibis » pour illustrer mes personnages. Aujourd’hui, c’est Aenar qui s’y colle et il n’est pas seul: Kori, une jeune femme koushite l’accompagne.

Kori, c’est un peu la femme des rêves de notre nordique, sauf qu’aucun des deux ne comprend un seul mot de ce que l’autre raconte. C’est la foire aux gestes des deux côtés, ce qui est assez drôle à écrire, mais plutôt difficile au final!

Fond-Chibi-AenarJe suis particulièrement fière de Kori, j’ai adoré la dessiner et la travailler ensuite avec Photoshop. Chaque chibi m’apprend une astuce nouvelle sous cet outil, c’est plaisant de se voir progresser!

Et une illu, une!

Bonjour tout le monde!

Quand la muse est aux abonnés absents, je fais de mon mieux pour rester créative. Je vous ai déjà dit que je commençais à manipuler Photoshop, il me semble. J’avais envie de poursuivre l’apprentissage avec un exercice rigolo et toujours en rapport avec mon roman. Donc, aujourd’hui samedi, c’est Chibi!

Bon en vrai j’y travaille depuis lundi dernier, j’y ai mis le temps, c’est loin d’être parfait, mais je suis contente du résultat.

J’ai dessiné mon petit duo préféré du tome 1, Alaia et son copain Charid. J’adore le côté toon très kawaï des chibis, je suis complètement fan de ce style! J’espère que ça vous plaira!

Ils sont pas mignons, tous les deux? :-)

Ils sont pas mignons, tous les deux? :-)

J’ai carrément envie d’en dessiner d’autres, maintenant!

La musique adoucit les sessions d’écriture – 2

Bonjour à tous !

J’espère que la semaine commence bien pour vous ! En tous cas, chez moi, elle commence sous un soleil timide, mais qui nous change de la pluie qui n’a pas cessé depuis le 8 mai…

Comme nous sommes lundi, je voudrais vous parler de musique ; plus particulièrement des morceaux qui m’inspirent quand j’écris.

Il ne s’agit pas de rédiger des chroniques musicales, entendons-nous bien ! Juste de partager des thèmes qui peuvent éventuellement vous inspirer quand vous écrivez. J’avais déjà commencé avec Ryuichi Sakamoto, aujourd’hui je continue avec une bande originale, celle du film Only Lovers Left Alive, que je peux écouter en boucle sans me lasser.

urlOutre le fait que j’ai vraiment apprécié ce film (qui aborde un thème pourtant assez casse-gueule en ce moment, celui des vampires), sa musique lui confère un charme tout particulier.

Interprétée par Sqürl, le groupe de Jim Jarmush, accompagné par Jozef Van Wissem, cette bande originale mélange les sons modernes des guitares électriques et ceux, plus classiques, du luth.

Certains morceaux ont un son très « oriental », idéal pour moi et mon cadre « Égypte antique fantasy ». On y trouve aussi le très joli Hal, de Yasmine Hamdan, chanteuse libanaise à la voix d’or.

L’ensemble de l’album est assez calme, envoûtant, du coup on s’abime facilement dans l’écriture sans être envahi par la musique (du moins c’est mon ressenti).

Du coup, au-delà de la BO, j’ai cherché quelques échantillons du travail de Jozef Van Wissem (Il avait déjà travaillé avec Jarmush pour « Concerning the Entrance into Eternity » en 2012 et « The Mystery of Heaven » en 2013) et je ne peux dire qu’une chose, il est très très talentueux ! Sa musique sort de l’ordinaire et m’embarque immédiatement en voyage.

Allez, un dernier pour la route?

Perso, je suis sous le charme, j’adore leur travail! Et vous, des coups de cœur musicaux à partager? N’hésitez pas, je suis toujours à la recherche d’inspiration!

La musique adoucit les sessions d’écriture…

Bonjour tout le monde,

J’ai comme envie de vous parler un peu musique aujourd’hui. D’ailleurs, je crois que le lundi sera réservé aux morceaux que j’aime écouter en écrivant.

S’il y a une chose dont je suis incapable, c’est écrire en silence. Il me faut une ambiance: ça peut être du métal, de l’électro, peu importe, mais le silence me pèse trop. Par contre, il ne fait pas bon me parler pendant que j’écris, je n’écoute pas et je ne retiens rien :oops: !

Bon, tout de même, j’écris de la fantasy, donc j’essaye de trouver des musiques qui m’inspirent. J’ai du mal avec les playlists Youtube de type Audiomachine, je ne sais pas pourquoi, je n’aime pas trop le style héroic-fantasy grandiloquent (sauf Conan le Barbare, mais bon, c’est un autre niveau musical). donc je cherche dans mon coin, je tape souvent dans les bandes originales de films ( d’ailleurs, 80% de mes CD sont des BO) et c’est en regardant Furyo il y a quelques mois que je me suis tournée vers l’excellent compositeur Ryuichi Sakamoto.

Sakamoto_BW_2low

Furyo, vous vous souvenez, c’est un film avec David Bowie, prisonnier dans un camp japonais, qui développe une relation ambigüe avec le commandant du camp, interprété par Ryuichi Sakamoto, qui en plus d’être beau comme un dieu, de composer comme un dieu, s’avère aussi excellent acteur.

Tiré du film Merry Christmas Mister Lawrence (Furyo, en VF)

Tiré du film Merry Christmas Mister Lawrence (Furyo, en VF)

Il a aussi joué dans le Dernier Empereur, dont il a composé la musique. Bien que cette BO soit superbe, je pense qu’elle est assez connue pour ne pas avoir à m’étendre sur le sujet. Je préfère vous parler de celle, un peu moins célèbre mais non moins étonnante, de Little Buddha. Ouais, c’est lui aussi, n’est-il pas génial, cet homme?

Pour ceux qui ne connaissent pas le thème de Furyo ( Si si, en fait vous le connaissez sûrement, le voici:

Et vous, quelles sont sources d’inspiration musicale? Je serais curieuse de connaître vos goûts et d’échanger sur ce sujet!

À bientôt!

Dimanche pluvieux, on s’amuse comme on peut!

Aujourd’hui à Strasbourg, il fait moche… Du coup, je me suis livrée à une expérience amusante: une initiation à Photoshop. Ou plutôt, à sa version un peu moins compliquée: Photoshop Elements.

Steph, qui est super calé sur le sujet, essaye depuis des mois de me convaincre d’essayer, mais j’avoue que l’idée de dessiner sur ordinateur ne m’emballait pas vraiment. Jusqu’à ce qu’il m’offre une petite tablette graphique avec un stylet pour que je puisse retrouver la sensation du crayon. Et là, j’avoue que j’ai commencé à bien m’amuser. Des petits dessins moches d’abord, avant de trouver mon confort avec cet outil.

Voilà le premier résultat, rien que pour vous:

Fillette-voile

J’ai travaillé à partir de la photo d’une petite fille ( photographiée par feu Jean-Luc Manaud, d’après Google, j’espère ne pas me tromper de source) que j’ai redessinée et mise en « couleurs ». J’ai dû apprendre ce qu’étaient les calques, les outils pinceaux, doigt, et la gomme , of course! :)

C’est encore un peu nébuleux pour moi, mais je suis assez contente du résultat pour un début! Il faudra que je travaille le tissu du voile, qui ne me plait pas trop, mais autrement, je trouve que ça se tient.

Et vous, qu’en dites-vous?

J’aurais voulu être une artiiiiiste!

Oui, c’est vrai, j’aurais bien voulu, hélas j’en suis très loin! :lol:

J’adore dessiner, mais je ne prends pas le temps de pratiquer régulièrement. Ceci dit, j’ai l’intention d’y remédier en essayant de dessiner un peu plus souvent. En général, j’ai une préférence pour les modèles féminins; c’est comme ça, je me suis toujours sentie plus à l’aise en dessinant des femmes, ne me demandez pas pourquoi. Du coup, j’essaye ces derniers temps de sortir de ma zone de confort en dessinant des personnages masculins, la plupart tirés de mon roman. J’aime particulièrement leur trouver des modèles issus du cinéma, comme si je faisais passer un casting à mes persos.

Pour certains, le recrutement a été très simple: Thémis par exemple, est physiquement très inspiré de Tobias Menzies (j’aime beaucoup cet acteur, ce n’est pas sympa pour lui de lui filer le rôle du sale type, je sais). Mads Mikkelsen campe un Cordo impeccable et pour Aenar, eh bien, là pour le coup je suis passé au registre musique métal en choisissant pour lui James Hetfield (jeune et chevelu). Vous pouvez les retrouver dans la galerie si ça vous dit.

Charid s’est révélé plus ardu à « caster »: il est plutôt joli garçon, mais il est dur et renfermé, marqué par la vie en dépit de son jeune âge. Je l’ai retenté récemment en m’inspirant d’une très belle photo de Gaspard Ulliel, à laquelle il ne ressemble plus vraiment, d’ailleurs :lol:

Normalement sa peau est légèrement marquée de petites crevasses sur les joues, mais elles ne ressortent pas au scan :(

Normalement sa peau est légèrement marquée de petites crevasses sur les joues, mais elles ne ressortent pas bien au scan :(

Mais celui dont je suis le plus fière ce soir, c’est un perso secondaire que j’aime bien! Jelal, le fils d’un puissant marchand. Séducteur et paresseux, gentil, mais un peu superficiel, le choix a été évident pour moi. J’adore James Franco ( pas dans tous ses films, hélas) parce qu’il est capable d’une autodérision formidable et qu’il n’hésite pas à se ridiculiser dans certains de ses rôles. Il arbore un sourire aussi mignon que niais qui convenait totalement à ce personnage.

Doux comme un agneau, le garçon :)

Doux comme un agneau, le garçon :)

J’ai utilisé les Copic markers pour la peau et les cheveux, j’avoue ne pas être super douée encore pour manipuler ces feutres. Les cheveux de Charid ne me satisfont pas, j’aurais aimé plus de reflets dans ses boucles. Mais pour un début, je les aime bien.

Alors, lequel des deux préférez-vous?